Les voitures sans permis sont-elles soumises à un contrôle technique

Bien qu’elles ressemblent à des voitures classiques, les voiturettes ou voitures sans permis sont classées dans la catégorie des quadricycles à moteur. De ce fait, elles n’obéissent pas aux mêmes règles que les autos habituelles, que ce soit sur les zones de circulation ou sur la réalisation d’un contrôle technique.

Le contrôle technique n’est pas imposé par la loi

Techniquement, une voiturette dispose de la même constitution qu’une voiture. Elle peut être dotée d’un moteur thermique fonctionnant au carburant ou d’un moteur électrique alimenté par une batterie. Son moteur doit cependant fournir une puissance inférieure à 4 kW. Au-delà de cette puissance, le véhicule n’appartient plus à la catégorie des quadricycles légers et son utilisation nécessitera la détention d’un permis B.

Avec sa vitesse limitée à 45 km/h et son poids qui ne dépasse pas les 500 kg, la voiturette jouit d’une conception plus simple. Les différents éléments qui la composent ne requièrent alors que peu d’attention. C’est pourquoi la loi n’exige pas systématiquement la réalisation d’un contrôle technique sur ce type de véhicule.

Voiture sans permis

Les conducteurs de petites voitures ne sont pas dans l’obligation de faire passer différents points de contrôle à leur auto. Ces points de contrôle peuvent aboutir à une contre-visite qui impliquerait éventuellement le remplacement de certaines pièces.

D’autre part, les autos sans permis ne sont pas les uniques véhicules exemptés de contrôle technique. En effet, les motos, les quads et certaines voitures de collection y échappent également. Toutefois, les deux-roues devront bientôt passer ce contrôle à partir de 2023. Il se peut par ailleurs que cette obligation soit effective pour les voitures sans permis dans un avenir proche malgré les protestations.

Un changement de réglementation est-il à prévoir ?

Le sujet concernant l’obligation pour les véhicules sans permis d’effectuer un contrôle technique fait débat depuis quelques années. En effet, même si ces modèles de voitures présentent des risques d’accident moins élevés, il est impossible de garantir leur entière sécurité. Ainsi, la réglementation européenne a déjà pensé à rendre obligatoire le contrôle technique pour les véhicules de cette catégorie.

Les conducteurs s’y opposent cependant pour de nombreuses raisons. D’abord, les statistiques d’accidents de voitures sans permis dus à une absence de contrôle technique sont faibles. Ensuite, il y a le coût des contrôles techniques qui ne cesse d’augmenter avec l’ajout de toujours plus de points à vérifier chaque année. Et enfin, la nécessité d’effectuer un contrôle réduirait la simplicité qu’offrent actuellement les voitures sans permis.

Avec un contrôle technique obligatoire, les conducteurs devront se rendre régulièrement dans les centres de contrôle. Ce qui les poussera à modifier leurs habitudes pour ne pas manquer les dates de contrôle s’ils souhaitent obtenir des points de validation. Il n’y aurait ainsi plus qu’une très faible distinction entre les voitures et les voitures sans permis.

Pour les partisans du contrôle technique obligatoire, le premier argument est la sécurité. N’importe quel véhicule circulant sur la voie publique doit en effet être en bon état pour garantir la sécurité de tous.

Le contrôle technique reste nécessaire

Même si pour l’instant la loi n’oblige pas les conducteurs de voitures sans permis à effectuer un contrôle technique, ce dernier reste une nécessité. En effet, le contrôle technique a pour but de vérifier si le véhicule ne présente aucun dysfonctionnement pouvant exposer le conducteur à un quelconque accident.

Si vous provoquez un accident à cause d’un véhicule défaillant, la non-réalisation du contrôle technique ne sera peut-être pas prise en compte. En revanche, vous aurez toujours à assumer une énorme part de responsabilité. Les constructeurs encouragent par ailleurs les conducteurs à effectuer régulièrement un contrôle technique auprès d’un garagiste spécialisé. Le contrôle doit être effectué après les 1 000 premiers kilomètres et ensuite tous les 5 000 km.

Une voiture sans permis est simple de conception et roule sur une distance beaucoup moins importante qu’une voiture ordinaire. Néanmoins, elle semble plus sujette à l’usure précoce. En plus de nécessiter un entretien rigoureux, les voitures sans permis ont aussi besoin d’un contrôle technique au même titre que n’importe quelle voiture.

Les points à contrôler sont plus ou moins les mêmes que pour les véhicules nécessitant un permis B (freins, éclairage, pneus, etc.). Pour qu’une voiture sans permis puisse passer le contrôle sans problème, il suffit de remplacer les pièces défaillantes. Ce sera une tâche plus ou moins facile pour les personnes habituées à faire un peu de bricolage, mais aussi selon le modèle de la voiture sans permis.

Laisser un commentaire