Le stand up Paddle en rivière c’est possible ?

Également appelé SUP ou Paddle, le stand up Paddle est une pratique sportive née à Hawaï dans les années 60. Il connaît un certain engouement dans les années 2000. À l’origine, ce sport consistait à surfer sur les vagues tout en restant en équilibre sur une planche large et en s’aidant d’une pagaie. Au fil des années, le stand up Paddle s’est développé de sorte à proposer une plage d’applications plus élargie. Désormais, il est tout à fait possible de s’exercer au sup sur les lacs et rivières. C’est une activité accessible au grand public et le Paddle offre même de nouvelles perspectives en matière de sport. Il se veut à la fois ludique et bénéfique pour la santé, car il permet à ses pratiquants de travailler leurs muscles en douceur. Le stand up Paddle sur rivière est également un sport propice à la découverte et au voyage.

Les particularités du stand up Paddle en rivière

Comparé à la pratique du Paddle en mer ou en océan, le stand up Paddle sur rivière apporte une approche différente sur ce sport. Dans la majorité des cas, les pratiquants de sup gagnent en compétence de manière totalement autodidacte, au fil des pratiques. Au Paddle sur rivière, bien que vous ayez déjà un bon niveau de pagayeur, il vous faudra impérativement disposer de certaines connaissances sur le milieu où vous pratiquez.

Contrairement à l’océan, les rivières comportent des rapides, des courants et des obstacles divers (rochers, bout de bois, branches, etc.). Au stand up Paddle en rivière, votre sens de l’équilibre est souvent mis à rude épreuve.

Balade en riviere Stand up Paddle

Lorsque vous vous initiez à cette pratique, vous devez faire les choses de façon progressive. L’aspect sécuritaire est à privilégier. À titre de comparaison, si vous faites par exemple de l’escalade et qu’une fois arrivée à une certaine hauteur, vous vous rendez compte que vous n’avez pas le niveau pour continuer, il vous est toujours possible de redescendre. Au stand up Paddle en rivière, à partir du moment où vous êtes lancé dans un rapide, vous ne pourrez plus rebrousser chemin.

D’autre part, la pratique du stand up Paddle en rivière est propice à l’exploration. C’est un milieu riche en perspectives et en surprises. Au détour d’un virage, vous ne savez jamais ce qui vous attend. Tout au long de votre descente, vous êtes susceptible de découvrir de nouveaux paysages et de nouveaux obstacles également. En comparaison, faire du Paddle en océan ou en lac vous permet de jouir d’une vue plus dégagée. Ce type de milieu offre des espaces de navigation plus expansifs et donc sans surprise.

Bien connaître la catégorisation des rivières sur lesquelles vous pratiquez

Avant tout, sachez que quand vous tombez dans une rivière, en pratiquant du Paddle ou du kayak, vous êtes toujours susceptible de vous faire balloter par le courant. D’ailleurs, dans le milieu du kayak, les rivières sont classées par niveau de difficulté. Cette classification est tout aussi valable lorsque vous faites du stand up Paddle en rivière et elle se répartit sur une échelle allant de 1 à 6. Dans cette catégorisation des rivières, les facteurs tels que le niveau d’encombrement (ou la présence de rochers), le débit de l’eau ainsi que la dénivellation des pentes sont pris en compte.

Si vous débutez dans votre pratique du stand up Paddle en rivière, il vous est conseillé de vous tourner vers les rivières de catégorie 1 jusqu’à 3. Ce sont celles qui offrent des navigations plus engageantes. A contrario, les rivières de classe 4, 5 et 6 sont plus techniques et conviennent mieux aux pratiquants de niveau élevé.

Un point sur la sécurité

Faire du stand up Paddle sur rivière est non sans risque. Il incombe d’utiliser un matériel performant et adapté. Vous avez notamment le choix entre utiliser ou non un leash. Si vous en portez, il doit idéalement être largable de manière à pouvoir vous libérer rapidement de votre planche en cas de chute. Par souci de sécurité, certains pratiquants choisissent d’attacher leur leash à hauteur de leur ventre. Il vous est possible d’effectuer un largage manuel, c’est-à-dire détacher vous-même votre leash. Cet élément peut aussi se détacher tout seul, particulièrement lorsque vous vous retrouvez bloqué. À ce moment, le velcro fixé dans le dos lâchera de lui-même.

Le port du casque est également recommandé même si vous pratiquez sur une rivière de niveau 1 ou 2. D’autre part, il est préférable d’être bien chaussé pour éviter toute blessure aux pieds en cas de chute. De la même manière, évitez les shorts et protégez autant que possible vos jambes, car les rivières sont souvent caillouteuses.

Le matériel pour faire du stand up Paddle en rivière

Dans la pratique du stand up Paddle en rivière, il est conseillé d’utiliser une planche gonflable. Cette dernière jouit d’un aspect plus sécuritaire qui sera favorable à un meilleur apprentissage. Qui plus est, elle permet une pratique plus polyvalente. Certains riders qui disposent d’un très bon niveau technique choisiront toutefois d’utiliser des planches rigides lors des courses. Cependant, il faut savoir qu’une planche de paddle rigide s’avère trop fragile pour un environnement aussi imprévisible qu’une rivière.

Pour ce qui est des pagaies, le choix se fera principalement en fonction de votre budget et suivant la résistance qu’elles offrent face aux impacts de la pale. Avec une pale en ABS, les pagaies sont moins solides pour supporter les impacts sur les cailloux. Pour cette raison, il est recommandé d’opter pour des pagaies faites exclusivement en composite. Cette matière offre une meilleure robustesse permettant à vos pagaies de résister efficacement aux impacts et à l’abrasion. Sinon, vous avez également des modèles faits en plastique.

Laisser un commentaire