Comment faire une sauvegarde de son site WordPress facilement ?

De nombreux incidents peuvent provoquer le dysfonctionnement de votre site WordPress. Cela peut faire suite à une fausse manipulation de votre part ou un sabotage effectué par une personne malveillante. Dans tous les cas, vous aurez besoin de remettre sur pied votre site le plus rapidement possible par le biais d’une sauvegarde.

Quand faire une sauvegarde ?

Selon le contenu de votre site (nombre de pages, photos et vidéos), une sauvegarde peut être lourde. Sa réalisation s’avère souvent chronophage, de même que sa récupération. Pour ces raisons, les sauvegardes ne sont pas à effectuer trop fréquemment. Les sauvegardes doivent surtout être réalisées lorsqu’une opération de maintenance importante ou une mise à jour est à effectuer.

Il est par ailleurs recommandé d’utiliser plusieurs supports pour effectuer la sauvegarde. Vous pouvez par exemple créer une copie de votre site sur un disque dur chez vous et sur un autre serveur. De cette manière, si l’une des sources n’est pas disponible, vous aurez toujours la possibilité d’utiliser votre sauvegarde.

Sur WordPress, les sauvegardes peuvent être automatisées afin que vous n’ayez pas à vous en soucier trop fréquemment. Cependant, une sauvegarde manuelle se révèle utile si vous souhaitez effectuer une copie de votre site à un moment bien défini.

Comment se passe la sauvegarde ?

Lorsque vous effectuez une sauvegarde de votre site, vous copierez principalement deux groupes d’éléments distincts. D’abord, il y a les fichiers de votre site. Il peut s’agir d’images, des textes PDF ou autres éléments similaires que vous utilisez sur votre site. Ensuite, il y a votre base de données. Cette dernière renferme toutes les publications et informations présentées ou utilisées sur votre site.

Sauvegarde wordpress

La base de données peut par exemple contenir le nom et le mail des internautes qui se sont inscrits sur le dit site. Il est également possible qu’elle contienne les commentaires postés sur ce dernier, les contenus de blogs que vous avez publiés, etc.

D’autre part, les autres données appartenant à votre CMS et permettant la mise en place de votre site n’ont pas forcément besoin d’être sauvegardées. En effet, il vous suffit d’intégrer vos fichiers et votre base de données à une autre copie de votre CMS pour obtenir un site fonctionnel. Néanmoins, vous aurez besoin de réinstaller les mêmes plug-ins et de mettre en place les mêmes paramètres si vous souhaitez obtenir un site identique à l’ancien.

Quels sont les outils pour effectuer la sauvegarde ?

WordPress dispose de nombreuses options intégrées vous permettant d’effectuer la sauvegarde de votre site. Pour la sauvegarde de base de données, passer par l’utilitaire classique PhpMyAdmin est par exemple une option envisageable. En revanche, l’interface austère de cet outil est susceptible de rebuter les débutants.

Si vous n’avez pas envie d’effectuer régulièrement des manipulations complexes, il existe heureusement des plug-ins pour vous aider. WP-DB-Backup est par exemple un plug-in entièrement dédié à la sauvegarde de votre base de données. Grâce à lui, il vous est possible d’automatiser vos sauvegardes. Ce qui vous évite de passer par PhpMyAdmin.

Pour le cas de vos fichiers sur WordPress, une solution consiste à passer par un logiciel FTP pour effectuer une sauvegarde manuelle. Avec cette méthode, vous n’avez qu’à chercher les fichiers à sauver avant de les copier sur le stockage de votre choix. Le contenu de votre site WordPress étant normalement bien rangé, il vous sera facile d’effectuer cette sauvegarde. Encore une fois, vous pouvez utiliser un plug-in pour vous simplifier la tâche.

Quels plug-ins utiliser ?

De nombreux plug-ins gratuits de sauvegarde de sites WordPress sont actuellement disponibles. Pour faire votre choix, vous devez logiquement peser le pour et le contre sur chaque outil. BackWPup autorise par exemple, la sauvegarde intégrale et automatisée de votre site.

Notez que les sauvegardes sont exportables sur divers services tels que FTP ou DropBox et le transfert des données est chiffré. En revanche, l’outil vous permettant de restaurer votre site à l’aide de la sauvegarde n’est pas disponible dans la version gratuite du plug-in. Le transfert de la sauvegarde vers Google Drive est également absent en mode gratuit.

Le plug-in Duplicator est quant à lui, conçu pour le clonage de sites, permettant ainsi d’effectuer une migration. Le fait est qu’il dispose d’une fonction de sauvegarde offrant un minimum d’option. En plus, sa configuration n’est pas simple et les sauvegardes ne peuvent être planifiées.

À part ces deux plug-ins, il en existe de nombreux autres tels que Backup Guard, BackUp and Restore, UpdrafPlus, etc. La plupart de ces plug-ins sont gratuits à la base, mais un paiement sur le service est nécessaire si vous désirez accéder à leurs meilleures fonctionnalités.

Laisser un commentaire