Les bénéfices du portage salarial

Si vous désirez commencer une activité indépendante, mais que vous ne disposez pas de suffisamment de visibilité sur le moyen et le long terme, le portage salarial est peut-être la forme d’emploi et de contrat qui vous convient le mieux. En étant salarié porté, vous pouvez exercer de manière plus souple à l’instar d’un véritable indépendant, tout en profitant des avantages du statut de salarié que vous offre votre entreprise de portage. Focus sur les bénéfices que vous apporte le portage salarial.

Une grande flexibilité dans le travail et la protection sociale

Le statut de salarié porté vous permet d’allier l’exercice d’une activité indépendante en toute autonomie avec la couverture sociale offerte par le statut de salarié classique. En devenant salarié porté, vous êtes seul décisionnaire des offres et services que vous proposez. La fixation des tarifs et les négociations vous incombent également. Vous agissez donc comme un véritable travailleur indépendant ne dépendant d’aucun supérieur hiérarchique. À ce titre, vous pouvez directement conclure des accords avec vos entreprises clientes et fixer les modalités de réalisation et de planification des missions en fonction de votre disponibilité. D’ailleurs, en tant que salarié porté, vous êtes libre de fixer vos heures de travail ainsi que le lieu depuis lequel vous désirez opérer.

Portage salarial

Toutefois, en dépit du fait que vous vous acquittez de vos missions à la manière d’un indépendant, vous profitez de la totalité des avantages sociaux offerts à un salarié conventionnel. Bien que salarié porté, vous êtes en droit de prétendre aux prestations délivrées par la Sécurité sociale en cas de naissance, de maladie ou d’accident. Ce qui vous permet de vous faire rembourser vos éventuels frais médicaux et de percevoir les indemnités journalières en cas d’arrêt de travail.

Il vous est également possible de souscrire à une mutuelle d’entreprise de manière à jouir d’une protection plus optimale. Notez que les sociétés de portage, à l’instar des entreprises classiques, sont désormais dans l’obligation de proposer une mutuelle à leurs salariés, et cela, depuis le 1er janvier 2016.

Fait profiter d’une assurance chômage

Même si vous optez pour le portage salarial dans le but de vous lancer de façon indépendante dans une activité, une corrélation subsiste entre votre société de portage et vous. À cet effet, vous êtes éligible aux indemnités de chômage. D’ailleurs, selon l’ordonnance n° 2015-380 sortie le 2 avril 2015 et portant à l’attention du système de portage salarial, les salariés portés ont droit tout comme n’importe quel autre salarié, à une assurance chômage.

Dans le cas d’une éventuelle rupture de contrat avec votre société de portage, vous êtes en droit de prétendre à des indemnités de chômage. Vous pouvez également être éligible à l’ARE (aide au retour à l’emploi). C’est un avantage indéniable pour un travailleur indépendant compte tenu du fait qu’un micro-entrepreneur ne jouit d’aucune couverture face aux éventuelles baisses ou pertes d’activité.

En revanche, l’admissibilité à cette assurance chômage n’est effective que si au cours des 28 mois précédant la fin de votre contrat, vous avez comptabilisé au moins 610 heures de travail ou 88 jours d’activité. L’accès aux droits de chômage n’est par ailleurs envisageable que si vous vous inscrivez à Pôle emploi en tant que demandeur d’emploi. Pour ce faire, vous aurez à fournir une attestation de portage salarial délivrée en même temps qu’un solde de tout compte par votre entreprise de portage. C’est ensuite à Pôle emploi de fixer la valeur de votre allocation de chômage en se référant au salaire journalier que vous aviez perçu.

Rend éligible à tous les avantages du statut salarial

Un salarié porté peut verser une cotisation à la caisse de retraite et ainsi jouir du même droit à la retraite qu’un salarié classique. Cette contribution est matérialisée par le prélèvement des charges patronales et salariales sur votre rétribution. Le calcul, le prélèvement ainsi que le versement de ces cotisations auprès des organismes dédiées sont à l’entière charge de votre société de portage. C’est aussi elle qui entreprendra toutes les démarches pour vous inscrire à ces mêmes caisses, vous autorisant ensuite à entériner vos trimestres.

En portage, vous pouvez signer un contrat en CDD ou en CDI avec votre entreprise cliente. Quoi qu’il en soit, vous disposez du même droit aux congés payés que n’importe quel salarié lambda. En sommes, lorsque vous travaillez en portage salarial, vous bénéficiez de 25 jours ouvrés de congé. Qui plus est, étant donné que vous travaillez de manière indépendante, vous restez libre d’organiser et de prendre vos congés comme bon vous semble.

Notez que la façon de calculer vos congés payés diffère de celle d’un salarié classique étant donné que le statut de salarié porté repose un travail en indépendant. En outre, elle s’effectue suivant le temps de travail que vous aurez réalisé dans le cadre de vos missions. Vous serez donc tenu de comptabiliser votre temps de travail tous les mois sur votre CRA (compte rendu d’activité). C’est ensuite en fonction de vos temps d’activité que vos indemnités sont incluses dans votre salaire mensuel.

Une activité indépendante plus sécurisante

Le portage salarial vous épargne toutes les contraintes liées à la création d’une entreprise (investissements personnels et financiers) ainsi que les risques inhérents. En tant que salarié porté, vous exercez votre activité de manière indépendante sans besoin de créer une structure qui vous est propre. Vous n’aurez ainsi pas à vous soumettre aux formalités relatives à la gestion d’une entité. Ce qui signifie aussi que le lancement de votre activité ne nécessitera aucunement que vous engagiez un capital professionnel. Tout ce que vous avez à faire, c’est prospecter pour trouver un premier client, négocier les différents termes et modalités relatifs à la réalisation de la mission et commencer votre activité indépendante.

Notez que vous serez lié à votre société de portage salarial par un contrat en CDD ou en CDI. C’est ce qui vous assure une protection sociale et un revenu mensuel régulier. D’autre part, sachez qu’avec un statut de salarié porté, vous profitez de la couverture d’assurance responsabilité civile de votre entreprise de portage. Sans parler du fait que vous restez protégé par un cadre légal.

Laisser un commentaire